Saga Africa…

by

Parmi les différentes actions internes permettant d’améliorer la qualité de l’annuaire, il en est une, originale, qui a eu lieu cet été: « Adoptez une catégorie africaine ». Originale, car contrairement à de nombreux autres projets visant à étendre une partie de l’annuaire ou à résorber le nombre de sites en attente dans un domaine particulier, cette action, née en même temps que l’élan de solidarité du Live8 lors du dernier sommet du G8, s’inscrit dans la durée.

Particularités de ces catégories

Il est intéressant de voir la situation du web africain, plus particulièrement sous l’angle du web francophone et de Dmoz. Tout d’abord, la fracture numérique est réelle. De nombreux pays africains francophones n’ont que quelques centaines, voire quelques dizaines de sites, soit à peu près le même nombre qu’une région de 50 000 habitants en Europe! La difficulté d’accès de ces pays aux technologies de l’internet explique bien sûr ce peu de sites. Comme il y a peu d’internautes, et souvent avec des accès lents ou intermittents, il y a bien évidemment peu d’éditeurs de ces pays et donc, corollaire, les catégories Dmoz sur les catégories régionales de nombreux pays africains sont petites.

La situation originale dans Dmoz était donc la suivante: des catégories peu développées, avec assez peu de sites en attente, mais parfois depuis très longtemps. L’idée d’adopter une telle catégorie fut donc d’inciter des éditeurs à s’intéresser à un ou plusieurs pays africains et à classer les sites en attente afin de fournir un annuaire de sites de ces régions relativement exhaustif. Et surtout de continuer à maintenir la catégorie adoptée au-delà du dépoussiérage et de l’extension initiale.

En effet, bien souvent, la quantité de sites soumis surpasse la quantité de sites qu’un éditeur moyennement intéressé par une catégorie sera prêt à classer; néanmoins le web de ces pays n’est pas aussi actif et bien souvent seuls un ou deux sites sont proposés chaque mois: le travail requis pour maintenir tout un pays est donc bien moins grand et tout à fait supportable (en tout cas pour l’instant) par un éditeur « extérieur ».

Le projet a donc tout son sens: augmenter la visibilité des sites africains sur le web en général, en augmentant et en maintenant un continent entier dans notre annuaire.

Une expérience concrète: le Mali

Comme plusieurs autres éditeurs je me suis lancé dans l’aventure: j’ai jeté mon dévolu sur un pays francophone, démocratique et très pauvre. Je ne fus pas déçu du voyage…

Tout d’abord, il a fallu apprivoiser le web de ce pays: très similaire au web européen des années 1993-95, les sites souffrent encore des défauts de jeunesse d’une technologie peu développée. Ainsi, chaque site ou presque met à disposition une liste de liens, mais dont 80% sont morts. Beaucoup de sites ont été créés deux ou trois ans auparavant, mais n’ont pas été mis à jour depuis: faire un site web est un premier pas, le maintenir est par contre plus difficile. Cela existe encore également dans les pays de Nord, mais ces sites sont aujourd’hui marginalisés par les sites de bonne qualité. De plus les hébergeurs ne fournissent pas encore un service de qualité constante: il n’est pas rare que certains FAI tombent en panne et soient inaccessibles plusieurs jours d’affilée…

La première étape a donc consisté à partir à la recherche de nouveaux sites: 65 étaient initialement classés avec une vingtaine de sites en attente. Ce fut bientôt près de cinquante sites qui furent en attente d’une classification. La catégorie Mali allait clairement se développer.

C’est alors qu’a commencé le classement proprement dit et là ce n’est plus les aspects techniques qui dominèrent mais bien la découverte d’un pays attachant. Le Mali a une importante vie associative et même commerciale: ses habitants luttent pour leur développement et pour leur bien-être. Les obstacles sont nombreux (pauvreté, infrastructures, étendue du pays), mais tous les sites dégagent une volonté d’aller de l’avant et d’améliorer les choses. De nombreuses ONG et associations d’expatriés travaillent à des projets concrets. Le fossé est encore large entre le niveau des pays du Nord et le Mali mais de nombreuses bonnes volontés sont à l’oeuvre pour construire des ponts et rapprocher les deux rives.

Depuis lors, je maintiens la catégorie: je classe peu à peu les sites en attente (la plupart trouvés par des recherches sur le net); une ou deux fois par mois, un nouveau site, surtout touristique, est soumis par des internautes et est classé. Un premier bilan : en quelques mois, le nombre de sites classés et francophones sur le Mali a triplé et j’espère que ce nombre va encore augmenter. La catégorie Mali forme aussi le plus grande collection de sites sur ce pays disponible; et probablement l’une de celles avec le moins de liens morts.

Et vous?

Vous aussi vous pouvez participez à ce développement. Tout d’abord en soumettant les sites intéressants que vous connaissez sur ces pays. Mais également, si vous en avez l’envie, en devenant éditeur de l’un de ces pays. Bien sûr, il n’y a pas de passe-droit particulier et vous devez remplir le formulaire de candidature consciencieusement et fournir les trois sites requis (ce qui n’est pas toujours facile), mais n’hésitez pas: c’est une expérience enrichissante que de découvrir un de ces pays et certains pays francophones d’Afrique n’ont toujours pas d’éditeurs réguliers.

Liens externes

Voici une description de ce même projet, en anglais, publié sur la lettre d’information de l’ODP. Un autre point de vue sur le même projet.

Publicités

Une Réponse to “Saga Africa…”

  1. tloury Says:

    Je souscris complètement à ce que tu écris et j’ajouterai que l’édition dans les catégories africaines de DMOZ est l’une des expériences que j’ai le plus appréciées depuis que je suis éditeur 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :