Comment évaluer le travail fourni par les éditeurs bénévoles ?

by

Le rapport mensuel de l’ODP pour le mois de février 2006 est paru (il est disponible en anglais).

Parmi d’autres sujets abordés ce mois-ci, une question fréquemment posée par les utilisateurs de l’annuaire DMOZ au sujet du travail fourni par les éditeurs bénévoles :

Est-il possible d’estimer le niveau d’activité des éditeurs sur la base de l’accroissement net du nombre de sites classés dans le répertoire ?

Voici quelques éléments de réponse à cette question, rédigés à partir du rapport en anglais.

Ce serait vraiment bien si les choses était aussi simples que cela : vous pourriez prendre l’accroissement net du nombre de sites classés dans le répertoire, le diviser par le nombre d’éditeurs bénévoles actifs, et voilà, vous pourriez évaluer la quantité de travail fournie par chaque éditeur sur une période donnée.

Malheureusement, un tel calcul ne donnerait pas un résultat significatif et ne pourrait même pas servir à fournir une estimation à la louche de l’activité éditoriale.

Voici les principales raisons pour lesquelles le ratio (accroissement du nombre de sites classés dans l’annuaire)/(nombre d’éditeurs actifs) ne reflète pas vraiment le niveau d’activité réel des éditeurs bénévoles :

  • L’accroissement net du nombre de sites classés n’est qu’un… accroissement net : c’est la différence entre le nombre total de sites ajoutés à l’annuaire sur une période donnée et le nombre de sites retirés de l’annuaire sur cette même période. Comme les éditeurs ne font pas qu’ajouter des sites, mais en retirent certains (par exemple à l’occasion d’activités de contrôle qualité), c’est la somme des ajouts et des retraits plutôt que la différence entre ajouts et retraits qui devrait être utilisée comme base de travail pour évaluer le niveau d’activité éditoriale. Ces chiffres sont malheureusement bien plus difficiles à obtenir ou même à estimer que l’accroissement net.
  • L’accroissement du nombre de sites classés dans le répertoire est fortement influencé par des facteurs sans lien avec le niveau d’activité des éditeurs. Par exemple, les processus automatisés de contrôle qualité peuvent modifier l’accroissement net de manière considérable.
  • Parmi les activités des éditeurs, certaines, qui sont très importantes pour l’ODP, n’affectent pas le nombre de sites classés dans le répertoire et ne peuvent être mesurées simplement. En voici quelques-unes :
    • Les modifications apportées à des sites déjà classés qui ne se traduisent ni par le retrait ni par l’ajout de nouveaux sites (mise à jour de titres et de descriptions, correction de descriptions, déplacement de sites vers des catégories plus appropriées).
    • Les modifications apportées aux suggestions en attente qui ne se traduisent pas par l’ajout de nouveaux sites, comme par exemple le traitement des suggestions abusives (spam), le tri des suggestions effectuées dans des catégories inappropriées ou la vérification de sites retirés du répertoire par un outil de contrôle qualité.
    • Les améliorations apportées à l’organisation des catégories, comme par exemple le fait de les renommer, de les déplacer, d’améliorer les liens entre elles (liens vers des catégories connexes, liens@, liens vers des catégories équivalentes en d’autres langues).
    • D’autres activités de gestion du répertoire, comme la rédaction de descriptions de catégories et de guides pour orienter les suggestions du public, l’amélioration des directives d’édition, la mise en place de projets, l’élaboration de nouvelles fonctionnalités.
    • La gestion de la communauté éditoriale, comme par exemple l’acceptation de nouveaux éditeurs bénévoles, l’aide aux nouveaux éditeurs ou la vérification des rapports d’abus envoyés par le public.
    • Le développement et la maintenance d’outils d’édition et de gestion du répertoire.
    • La communication interne et externe, comme la rédaction de lettres d’information, la traduction de documents ou de l’interface d’édition dans les différentes langues utilisées par les éditeurs bénévoles.
    • L’élaboration de statistiques pour mieux connaître l’état du répertoire…

Comme vous pouvez le constater, analyser le fonctionnement d’un projet aussi complexe que l’ODP et trouver des indicateurs pertinents pour suivre son développement est un vrai défi.

La communauté des éditeurs bénévoles s’investit actuellement beaucoup dans des activités de recherche, et nous comptons partager avec vous certains des résultats de ces recherches au travers des rapports mensuels de l’ODP ou encore d’autres supports de communication.

Publicités

5 Réponses to “Comment évaluer le travail fourni par les éditeurs bénévoles ?”

  1. Olivier SC Says:

    Je fuis un peu les forums donc je place un mot ici après ma 3ème lecture de l’article et sous le prétexte d’un billet chez moi titré Bifurquer où se trouverait, avec aussi de l’humour, mon point de vue.

    Paradoxalement, je ne critiquerais pas le travail énorme des éditeurs. Je refuse, par contre, le manque de communication de la "maison mère", ce manque d’endroit où les postulants pourraient suivre l’état de leurs requêtes. La non indication si l’on est rejeté.

    Je ne sais plus si le lien retour est toujours exigé – il l’était à mes début sur le web – et je trouve inadmisible de faire pointer 100 liens vers soi sans que les webmestres ne sachent s’ils seront, un jour ou l’autre, référencé par l’ODP. Le lien retour devrait être demandé une fois la demande étudiée : "DMOZ va vous référencer à telle date, merci de vérifier que vous avez bien placé un lien vers nos services".

  2. tloury Says:

    Mmmh, personne ne demande aux webmasters de placer un lien vers l’ODP sur leur site pour être classé dans l’annuaire.

    Si vous parcourez un peu les sites classés, vous verrez d’ailleurs que 99.99% ne parlent absolument pas de DMOZ…

  3. Olivier SC Says:

    Merci, Tloury, pour votre réponse. J’en ai reçu une autre en commentaire chez moi et je développe plus.

    Ce que vous dites : 99,99% des inscrits dans l’ODP ne pointent pas vers DMOZ ; je trouve cela tout aussi inadmisible.

    Je me souviens d’anciennes discutions (WRI) où des "webmestres" ne voulaient pas placer la sonde Xiti car elle n’allait pas avec le look de leurs pages …

    Merci encore !

    PS : pas de site web déclaré cette fois = je ne viens pas dialoguer dans le but de me faire un lien supplémentaire.

  4. tloury Says:

    Webrankinfo n’est pas exactement le meilleur endroit pour obtenir des informations de qualité, notamment sur l’ODP…

  5. cmic Says:

    Nous faisons un très gros effort de communication, et la notion de "maison mère" nous est assez étrangère puisque nous fonctionnons en autogestion collaborative 😉 .

    Connaissez-vous le forum public des éditeurs resource-zone.com/forum/ où vous pouvez dialoguer également en français avec les éditeurs ? resource-zone.com/forum/f…
    Nous y avons publié les raisons pour lesquelles nous ne confirmons pas le statut d’un site. resource-zone.com/forum/s…

    Dmoz fournit gratuitement ses données à de très nombreux autres sites dmoz.org/World/Fran%c3%a7… peut-être l’information sur les liens réciproques vient-elle de l’un d’eux, mais de dmoz.org certainement pas.

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :