Posts Tagged ‘communautés’

Les éditeurs Dmoz, bénévoles ou galériens ?

15 novembre 2008

J’emprunte une partie du titre à l’excellent ReadWriteWeb en français qui vient de publier deux articles intitulés
Le « crowdsourcing », bénévoles ou galériens du web ?

Les questions qu’ils posent peuvent tout à fait s’appliquer aux éditeurs de l’Open Directory – Dmoz, l’ancêtre de toutes les communautés de bénévoles qui offrent un peu de leur temps et de leurs compétences au service d’une « cause » virtuelle.

Très souvent, notre action est mal comprise voire méconnue. Les webmasters y voient avant tout un outil de promotion de leurs sites, alors que les éditeurs sont très attachés à la notion de « construction de ressources utiles et gratuites pour la communauté du web ». Le travail de fourmis que nous effectuons pour sélectionner, trier, décrire et classer des sites peut paraître aujourd’hui désuet. Certes, le résultat sous forme de listes hiérarchiques n’est guère au goût du jour, mais le « produit » Dmoz conserve tout son intérêt, puisque il alimente encore et toujours de nombreux outils de recherche, quand bien même cette utilisation n’est pas visible par les internautes.

Ceci dit, on peut se demander avec ReadWriteWeb

Comment peut-on arriver à persuader un nombre non négligeable de gens sur la Toile à consacrer du temps à ces activités ?
Les motivations sont principalement au nombre de trois :
– rendre service pour avoir plus vite le bénéfice individuel de quelque chose,
– gagner un peu d’argent,
– avoir la sensation d’avoir apporté sa pierre à une oeuvre collective.
Sans oublier un aspect incontournable qui rend les choses plus agréables : le « ludique »

A l’ODP – Dmoz, le point 2 « gagner un peu d’argent » n’existe pas, il doit y avoir d’autres motivations pour que 10 ans après sa création, malgré tous les problèmes rencontrés ces dernières années et l’absence d’évolution du projet.

Qu’est-ce qui motive les éditeurs bénévoles de Dmoz ?

Personnellement, j’ai appris et j’apprends encore tous les jours de nouvelles choses à Dmoz, c’est extrêmement enrichissant de côtoyer, même virtuellement, des personnes du monde entier, de tous âges et de toutes cultures. J’ai découvert aussi des domaines dont j’ignorais tout, des sites que je n’aurais jamais visité sans cette activé. Réfléchir à un moyen de classer des sites, organiser la connaissance, même si le modèle hiérarchique est obsolète, est formateur et peut servir à d’autres domaines d’activité. C’est pourquoi, malgré la lassitude qui me prend parfois, je continue à collaborer à ce projet. J’espère cependant que AOL ne tarde pas trop pour la sortie du Dmoz 2.0, pour que l’on retrouve un peu de fun, dimension essentielle pour un projet tel que celui-ci. Le fun, sans lequel nous n’arriverons pas à garder les éditeurs actifs ni en attirer de nouveaux, bien trop attirés par d’autres projets plus dans l’air du temps.

Et vous, qu’est-ce qui vous motive à participer à ce projet ?