Posts Tagged ‘fêtes’

Fait social

16 décembre 2009

C’est la période dite des fêtes de fin d’année. C’est, aussi, l’hiver dans l’hémisphère nord et les civilisations ressentent le besoin de célébrer la – les lumières et d’offrir des cadeaux aux enfants (et pas qu’à eux !). Chacun a l’impression d’être le seul à le faire et en fait non seulement tout le monde le fait mais encore presque à la même période :

  • Les Romains célébraient les Saturnales.
  • Les Indiens ont commencé mi-octobre avec le Diwali pendant cinq jours autour de la nouvelle Lune.
  • De même, les Vietnamiens ont fêté les enfants à la mi-automne avec le Têt Trung Thu.
  • Les Lyonnais ont fêté la Fête des lumières le 8 décembre. Et ils ont le monopole de « Fête des lumières » sur Google.
  • Les Juifs célèbrent H’anuka.
  • Les Suédois entament les fêtes de fin d’année par la Sainte Lucie (prénom qui vient tout droit de lux lumière).
  • Et les Chrétiens fêteront Noël à la fin du mois.

Se distinguent, les Japonais puisqu’ils fêteront les enfants en mai lors du Koi Nobori, les Turcs auront la Fête de la souveraineté nationale et des enfants le 23 avril.

Pour Emile Durkheim, fils de rabbin et père de la sociologie moderne et française c’est un fait social.

Editeur lire

Publicités

Joyeuses Fêtes

24 décembre 2008

Les éditeurs francophones souhaitent à tous un très Joyeux Noël et d’excellentes fêtes de fin d’années. Nous essayons de trouver un peu de temps entre les cadeaux et les repas de famille pour trouver et classer de bons sites dans l’Open Directory qui reste le plus grand annuaire du web fait par des humains.

Joyeux Noël !

24 décembre 2007

Mozilla fête Noël.Quelle période de l’année est plus magique que celle de Noël ? Les enfants qui décorent le sapin, les parents qui parcourent les magasins à la recherche du cadeau parfait et les chants religieux retentissant partout. Il faut décorer la maison, préparer le repas du réveillon, revêtir sa plus belle tenue et espérer que nos cadeaux feront plaisir à ceux que nous aimons.

Noël est également source de petits tracas : chocolat, champagne, foie gras,…tant d’aliments délicieux nous amenant à prendre un peu d’embonpoint ! En effet, trois quarts des gens interrogés déclarent prendre du poids pendant la période de Noël ! Un conseil : mangez de tout, mais avec parcimonie. Si vous ne pouvez vous empêcher d’être gourmand, fêtez Noël en Lituanie, où le repas de Noël traditionnel est composé de poisson et de soupe (et évidemment, pas de dessert !). Là-bas, l’esprit de Noël est plus important que le repas.

Quoi qu’il en soit, Noël reste la période de l’année préférée des français et le sapin de Noël, leur symbole adoré : en moyenne, 1 000 000 de sapins sont vendus chaque année ! Malgré tout, cette année, certains fumeurs feront grise mine : plus que quelques jours avant l’interdiction totale de fumer dans les lieux publics.

Dans tous les cas, que vous soyez fumeur, gourmand ou en retard dans vos préparatifs, que cette fin d’année soit belle :

toute l’AEF de Dmoz vous souhaite un joyeux Noël 🙂

 

Le Père Noël et la Science

21 décembre 2007

Ceci est un communiqué d’un éditeur de la rubrique Science de l’ODP / Dmoz.

Le Père Noël est une des plus grandes énigmes scientifique qui soit.

L’analyse qui suit essaye de faire le point sur cet épineux problème.

Aucune espèce connue de renne ne peut voler. Bien que soient estimés à 300.000 espèces les organismes (dont la majorité est constituée d’insectes et de germes divers) qui doivent encore être découverts et classifiés, cela ne justifie en rien l’existence des rennes volants que seul le Père Noël utilise.

Il y a environ 2 milliards d’enfants dans le monde. Puisque le Père Noël ne semble pas desservir les populations musulmanes, hindoues, juives et bouddhistes, cela réduit de 55% cette quantité d’enfants, nous laissant 375 millions d’enfants à attendre le Père Noël à chaque fête.
D’après les données des derniers recensements effectués, avec une moyenne de 3,5 enfants par résidence, cela fait 91,5 millions de maisons à visiter. Nous supposons ici qu’il y a au moins un bon enfant dans chacune d’elles.

Le Père Noël dispose de 31 heures, le jour de Noël, pour effectuer son travail (en tenant compte des différentes zones horaires, de la rotation terrestre, et en supposant qu’il voyage d’est en ouest, ce qui semble logique). Cela signifie 522,5 visites de domiciles par seconde.
De façon pratique, cela signifie que pour chaque résidence ayant de bons enfants, le Père Noël a 1/1000ème de seconde pour stationner, sauter hors du traîneau, se laisser tomber dans la cheminée, remplir les bas, distribuer le reste des cadeaux sous l’arbre de Noël, manger le snack qui a été laisse a son intention, remonter la cheminée, grimper dans le traîneau et se mettre en route vers la prochaine résidence. En supposant que chacun de ces 91,5 millions d’arrêts soient uniformément distribués autour de la planète, nous parlons ici d’une distance de 1.200 mètres par résidence visitée soit un voyage total de 110 millions de kilomètres, sans compter les arrêts pour faire ce que la plupart d’entre nous faisons au moins une fois chaque 31 heures.

Cela signifie que le traîneau du Père Noël se déplace a 1.046 kilomètres par seconde, 3.000 fois la vitesse du son.

A titre de comparaison, le plus rapide artefact d’origine humaine, la sonde spatiale Ulysse, se déplace à une vitesse douloureuse de 44 kilomètres par seconde. Un renne conventionnel, lui, se déplace a une vitesse maximale de 24 kilomètres à l’heure, et encore, avec des anabolisants.

La charge portée par le traîneau ajoute un autre élément d’intérêt. En supposant que chaque enfant ne reçoive rien de plus qu’un jeu Lego de grandeur moyenne (un kilo), le traîneau transporte alors 321.300 tonnes, sans compter le Père Noël, qui est invariablement décrit comme souffrant d’embonpoint. Sur le plancher des vaches, les rennes conventionnels ne peuvent tirer plus de 150 kilos de marchandises. Même si l’on accordait aux rennes volants une capacité de traction 10 fois plus grande que la normale, il serait impossible de faire le travail avec huit ou neuf rennes : il faudrait 214.200 de ces rennes spéciaux.

Tous ces rennes augmentent le poids total à un sommet de 353.430 tonnes, quatre fois le poids du paquebot Queen Elisabeth – et nous ne tenons pas compte du poids du traîneau lui-même.

353.000 tonnes voyageant à 1.046 kilomètres par seconde créent une résistance énorme à l’air, chauffant les rennes de la même manière que la navette rentrant dans l’atmosphère terrestre. Les rennes de tête absorberont 14,3 milliards de milliards de joules d’énergie. Par seconde et par renne.

En résumé, ils exploseront en flammes presque instantanément, exposant les rennes adjacents à des dommages collatéraux sévères et créant des boums soniques assourdissants lors de leur passage au-dessus des agglomérations endormies et sereines. L’attelage entier de rennes sera vaporisé, en moins de 4,26 millièmes de seconde.

Pendant ce temps, le Père Noël sera sujet à des forces centrifuges 17.500,06 fois plus fortes que la force gravitationnelle. Un Père Noël de 125 kilos (ce qui semble très conservateur) serait écrasé au fond de son traîneau par 2.157.500 kilos de force.

Conclusion : l’apparition miraculeuse du Père Noël reste pour les plus grands scientifiques une donnée inexplicable !

Vous faites quoi au nouvel-an ?

3 décembre 2007

Mozzilla Taizé
Bonne question ! Décembre vient de débuter et tout le monde prépare ou a déjà préparé sa soirée du nouvel an.

Tous les ans depuis 1978, la communauté de Taizé, organise des journées européennes dans une ville d’Europe. C’était à Zagreb (Croatie) l’an dernier et cela sera à Genève (Suisse) cette année.

Tous les ans, des milliers de jeunes (40 000 à Zagreb) se retrouve dans la ville ou sont organisées ces journées et se retrouvent pendant 4 jours pendant lesquels ils sont hébergés par des familles ou des centres communautaires.

Si vous êtes intéressé à vous rendre à Genève, que vous habitiez la ville (ou ses alentours) et que vous êtes prêt à héberger un ou plusieurs jeunes du 28 décembre au 1er janvier prochain, vous pouvez vous rendre sur Taizé-Genève, où vous trouverez toutes les informations nécessaires à l’hébergement et au départ.

Et rendez-vous à Genève pour le nouvel an 😉